Dernières chroniques en ligne:


http://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/10/vengeance-le-pacte-tome-1-de-jenny-han.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/10/big-easy-de-ruta-sepetys.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/11/esprit-dhiver-de-laura-kasischke.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/11/une-fille-comme-les-autres-de-jack.html

samedi 11 mai 2013

84, Charing Cross Road d'Hélène Hanff


Résumé:

Par un beau jour d'octobre 1949, Helene Hanff s'adresse depuis New York à la librairie Marks & Co., sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionnée, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes. Vingt ans plus tard, ils s'écrivent toujours et la familiarité a laissé place à l'intime, presque à l'amour. Drôle et pleine de charme, cette correspondance est un petit joyau qui rappelle avec une délicatesse infinie toute la place que prennent, dans notre vie, les livres et les librairies. Livre inattendu et jamais traduit, 84, Charing Cross Road fait l'objet, depuis les années 1970, d'un véritable culte des deux côtés de l'Atlantique

Mon avis:

Après avoir lu et adoré Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, j’ai eu envie de me plonger à nouveau dans un roman épistolaire. Lorsque j’ai lu le résumé de 84, Charing Cross Road j’ai su que ce serait ma prochaine lecture du genre.


Ce livre possède une très belle couverture en noir et blanc, avec un coté retro qui met en avant le charme des années 50. Elle montre une librairie que l’on peut facilement imaginer située au 84, Charing Cross road à Londres. Je la trouve parfaitement en accord avec le contenu du livre.

Ce petit roman épistolaire regroupe un échange de lettres ayant réellement eu lieu entre Helene Hanff grande passionnée des livres habitant à New York et Frank Doel un libraire de Londres. J’ai particulièrement apprécié le fait que les échanges de lettres aient été conservés tels qu’ils se sont réellement déroulés, sans les avoir romancés. D’ailleurs certaines lettres manquent et n’ont pas été remplacées par des lettres fictives.

Hélène Hanff, scénariste, est à la recherche de livres bien particuliers dans une collection ou une édition qu’elle ne trouve pas à New York. Elle va donc faire appel aux services de la librairie Marks & Co afin de lui envoyer certains ouvrages. C’est ainsi que vont débuter les échanges entre Hélène et Frank, puis dans un deuxième temps entre Hélène et certains employés de la librairie.

Les échanges un peu timides et très professionnels au début vont peu à peu se transformer et laisser paraître la personnalité un peu décalée d’Hélène. Cela va mettre un peu de piquant aux échanges et donner à certains moments un aspect assez comique. Les lettres d’Hélène sont parfois vraiment en décalage avec le sérieux des réponses qu’elle obtient de la part des employés de la librairie. On assiste ainsi peu à peu à la naissance d’une belle amitié entre Hélène et Franck.

La personnalité des personnages ressort bien au fil des lettres et je me suis attachée à certains d’entre eux, notamment à Hélène et à Frank. Ainsi j’ai vécu avec eux certains évènement et j’ai vraiment été émue à la fin du livre.

L’histoire se déroule durant la période d’après guerre et met en avant les difficultés auxquelles sont confrontées les populations, notamment à Londres, avec le rationnement de l’alimentation. J’ai trouvé cette partie très intéressante car elle expose en parallèle, à travers le quotidien des personnages, la différence entre la situation de New York et celle de Londres dans les années 50.

J’ai tout particulièrement aimé ce roman car il illustre parfaitement l’amour et la passion des personnages pour les livres et la littérature. J’ai toutefois regretté de ne pas connaître d’avantage les ouvrages qu’Hélène recherche car je pense que j’aurais encore plus apprécié ma lecture.

Ce roman est très court et se lit très rapidement. J’ai apprécié le fait qu’il ne fasse que 156 pages car je trouve que cela préserve toute l’intensité des échanges.

Une lecture très agréable que je recommande particulièrement aux passionnées des livres. Je le trouve parfait pour les amateurs du genre épistolaire ou pour ceux qui voudraient découvrir le genre. Hélène Hanff a également écrit la suite de ce roman (La duchesse de Bloomsbury Street) sur le voyage qu’elle a effectué à Londres suite à ces échanges.

Ma note : 17/20

Infos du livre :
Editions Le livre de poche (2003)
Nombre de pages : 156
Genre : Epistolaire

3 commentaires:

  1. Je suis tombée sur ton blog via livraddict.
    Ce livre me fait très envie et ta chronique est superbe!
    A bientôt :)

    RépondreSupprimer
  2. Bienvenue sur mon blog!
    Merci! Je suis contente que ma chronique puisse te servir dans le choix de tes prochaines lectures. En tous cas j'ai adoré ce petit livre je te le conseille vraiment! Si tu le lis n'hésites pas à venir me dire ce que tu en as pensé! :) A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Ahaha c'est marrant, j'avais beaucoup aimé "Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" et je me disais justement que je me relirais bien un roman épistolaire, celui-là par exemple... Un peu comme toi! :)
    Par contre, ce n'est pas vraiment un roman si cet échange de lettres a vraiment eu lieu... Je me demande comment on peut qualifier ce livre finalement!
    Mais en tout cas j'ai plus que hâte de le lire =)
    Bisous

    RépondreSupprimer