Dernières chroniques en ligne:


http://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/10/vengeance-le-pacte-tome-1-de-jenny-han.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/10/big-easy-de-ruta-sepetys.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/11/esprit-dhiver-de-laura-kasischke.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/11/une-fille-comme-les-autres-de-jack.html

samedi 8 juin 2013

Moi et Becca de Paige Harbison


Résumé :

La nouvelle, l’intruse — voilà tout ce que je suis pour les élèves de Manderley. On ne me pardonne pas d’avoir pris la place libérée par Becca. La belle, la parfaite, l’irremplaçable Becca ! Un véritable fantôme accroché à mes basques, auquel tout le monde me compare sans cesse. Il faut dire que Becca n’a pas vraiment « quitté » Manderley : un soir, elle a mystérieusement disparu. Et je crois bien que, si je veux qu’on m’accepte, il va falloir que je découvre ce qui lui est arrivé…

Mon avis :

Je tiens à remercier Hajar du blog La culture hajarienne pour cette lecture commune que j'ai vraiment beaucoup apprécié. Tous les échanges autour de ce livre ont vraiment participé à mon coup de coeur!

J’avais repéré Moi et Becca dès sa sortie le 1er mars 2013 grâce à cette magnifique couverture très colorée. Un grand bravo à la collection Darkiss pour leur choix dans le style des couvertures VO que j’adore !

Dès les premières pages je suis tout de suite rentrée dans l’histoire. L’auteur mène un roman a deux voix d’une main de maître, alternant l’histoire de « Moi » puis de Becca de chapitre en chapitre avec une grande fluidité.


Les histoires sont distinctes l’une de l’autre mais complémentaires ce qui maintient un suspense tout au long du livre. L'histoire de "Moi" est écrite d’un point de vue interne, à la première personne alors que celle de Becca est décrite d'un point de vue externe. L' histoire rapporte des faits qui se sont passés à la rentrée puis pendant l’année scolaire de « Moi ». De même pour Becca, mais un an auparavant. J’ai vraiment trouvé très intéressant le parallèle qui est fait entre les deux personnages et qui met en évidence leurs personnalités complètement opposées.

J’ai adoré que le roman soit très accès psychologie. Les personnages sont très bien travaillés. Je me suis posé mille et une questions sur chaque personnage, pourquoi ils avaient ces comportements là et surtout qu’elles étaient réellement leurs relations.

J’ai trouvé le personnage de « Moi » (l’auteur garde le secret de son prénom pendant tout le livre !) vraiment sympathique et attachant. Dès son arrivée à Manderley elle se retrouve la cible de ses camarades, exclue par certains, malmenée par d’autres pour avoir tenté de « remplacer Becca ». Elle tente de créer des liens avec certaines personnes mais à plusieurs reprises elle est amenée à douter, elle ne sait pas à qui elle peut réellement faire confiance. Je dois dire que j’ai été aussi perdue qu’elle pendant toute ma lecture.

J’ai adoré détester le personnage de Becca à la personnalité complexe et manipulatrice. J’ai beaucoup aimé la suivre et essayer de comprendre son comportement. Elle est vue par ses camarades comme une fille jolie, populaire, qui obtient tout ce qu’elle veut. Mais à travers les yeux de Becca on s’aperçoit vite que la réalité est beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît. L’auteur garde le mystère sur ce qui lui est arrivé jusqu’à la fin. J’ai vraiment cherché à décrypter les indices laissés par l’auteur pour comprendre ce qui avait bien pu lui arriver : a-t-elle disparu volontairement ? Est-elle toujours en vie ? A-t-elle été assassinée comme certains le pensent ?

L’auteur maintient également beaucoup de mystère sur le lien entre les deux personnages principaux. Elles ne se sont jamais rencontrées car « Moi » intègre le pensionnat quelques mois après la disparition de Becca. Pourtant l’auteur arrive à mêler de façon très troublante certains de leurs souvenirs ce qui renforce le côté énigmatique de l’histoire.

Les éléments s’enchaînent tout au long du livre, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. A chaque fois que j’arrêtais ma lecture j’avais qu’une hâte c’était de retourner à Manderley pour enfin comprendre ce qui avait bien pu se passer.

En résumé, j’ai eu un réel coup de cœur pour ce roman psychologique. Ne vous fiez pas à la couverture colorée car l’histoire est beaucoup plus complexe et sombre que ce qu’elle pourrait laisser présager. Je vous conseille vivement de lire Moi et Becca !

Ma note : 19/20

Infos du livre :
Editions Harlequin collection Darkiss
Nombre de pages : 448
Genre Jeunesse

3 commentaires:

  1. Je vois que c'est un vrai coup de coeur pour toi =)
    Je vais le mettre dans ma Wish List

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai beaucoup aimé!! Si tu aimes ce genre de livre je te le conseille vraiment! :)

      Supprimer
  2. J'ai lu des avis très mitigés du coup, je ne sais pas trop quoi en penser mais il me tente, donc je finirais surement par le lire, bises & merci pour ta chronique !

    RépondreSupprimer