Dernières chroniques en ligne:


http://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/10/vengeance-le-pacte-tome-1-de-jenny-han.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/10/big-easy-de-ruta-sepetys.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/11/esprit-dhiver-de-laura-kasischke.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/11/une-fille-comme-les-autres-de-jack.html

mardi 18 juin 2013

Z le roman de Zelda de Therese Anne Fowler


Résumé :

Elle a 17 ans, c’est une belle du Sud, petite dernière choyée d’une famille très bourgeoise de Montgomery, exubérante et fantasque. Quand elle le rencontre lors d’un bal, il a 21 ans, porte l’uniforme et veut vivre de sa plume. Il tombe immédiatement sous le charme et se lance dans une cour acharnée. Elle brave les conventions et accepte d’épouser l’aspirant écrivain… Ils se marient à New York quelques semaines après la sortie de son premier roman, L’Envers du paradis. Le livre est un immense succès, et les deux amoureux deviennent instantanément célèbres. Elle, c’est Zelda ; lui, c’est Scott : ils viennent d’entrer dans la légende. Ils sont jeunes, beaux et riches, inséparables, et leur vie est un tourbillon de fêtes effrénées entre Paris, Hollywood et la Riviera française où ils fréquentent les expatriés de la « génération perdue ». Pourtant, une insatisfaction profonde s’empare bientôt de Zelda, fatiguée de jouer les muses pour un mari de plus en plus irritable et distant. Artiste talentueuse dotée d’un véritable style, elle retrouve des passages entiers de son journal dans les romans de Fitzgerald ; et quand elle écrit à son tour des nouvelles, elles sont publiées… sous le nom de Scott. Tandis que celui-ci s’enfonce dans l’alcoolisme, la délaisse pour son nouvel ami Hemingway (qui la déteste), l’accuse de tous les maux et surtout de l’empêcher de travailler, Zelda se tourne vers le ballet, sa passion de toujours. Mais quand on lui offre de danser professionnellement, une nouvelle fois, Scott lui coupe les ailes, il a besoin d’elle et sa place est à son côté, pas sur une scène. Alors, épuisée physiquement et mentalement, déchirée entre son amour et son besoin profond d’exister, elle s’effondre. C’est le début d’une longue descente aux enfers : séjours en sanatorium, puis en clinique psychiatrique, où elle subit les diagnostics erronés, l’abrutissement des médicaments et la barbarie des électrochocs. Pourtant, même internée, elle trouve encore la force de créer ; elle peint et écrit fiévreusement dès que la maladie relâche son étau, publie un roman autobiographique, expose ses toiles… sans jamais trouver la reconnaissance qu’elle mérite. Jusqu’à sa mort atroce dans l’incendie de l’asile où elle est enfermée, Zelda se sera battue pour échapper à l’ombre de l’homme qu’elle a aimé à la folie. Ce roman lui rend enfin sa voix.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Livraddict et Michel Lafon pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique histoire.

Lorsque j’ai vu ce livre j’ai immédiatement été attirée par la couverture assez neutre avec un Z laissant apparaître le profil d’une jeune femme. La photo en noir et blanc et la tenue de la femme donne un aspect retro que j’adore. Le résumé m’a également beaucoup attiré. Depuis quelques mois Gatsby le magnifique de F. Scott Fitzerald est vraiment mis en avant grâce à la sortie du film réalisé par Baz Luhrmann. J’ai eu un réel coup de cœur pour ce film. Aussi, j’ai vraiment eu envie de découvrir l’histoire du couple Fitzerald et plus particulièrement celle de Zelda.

Ce livre est entièrement décrit du point de vue de Zelda, à la première personne ce qui m’a permis de m’identifier à elle. Zelda est une jeune femme intelligente, sensible, à l’âme d’artiste et qui a envie non seulement que son mari réussisse mais de réussir et d’exister par elle-même. Malheureusement dans les années 1920 la société ne considère pas les femmes de cette manière. Je vous mets un extrait d’une lettre envoyée à Zelda par sa mère qui m’a particulièrement marqué :

« (…) Si tu crois que les femmes sont les égales des hommes, alors je dois t’avouer que ton existence m’est devenue tout à fait étrangère. Nous sommes destinées à créer un foyer respectable, à prendre soin de nos enfants et de nos époux qui, en retour, nous récompensent en subvenant entièrement à nos besoins. (…) Les femmes méritent bien sûr d’avoir des loisirs et peuvent d’accomplir grâce à un passe-temps personnel, mais elles n’ont pas le droit de les faire passer avant les désirs et les priorités de leur mari. Si tu acceptes cette réalité, ta santé s’améliorera et tu seras plus épanouie. »

On assiste tout au long du livre à l’évolution de Zelda, jeune femme entièrement dévouée à son époux qui peu à peu tente de se réaliser. Malheureusement plus Zelda va tenter de s’affirmer plus cela va créer un conflit dans le couple. En parallèle Scott, écrivain à succès au début de leur relation, va peu à peu tomber dans l’alcoolisme et avoir de plus en plus de difficultés pour écrire. On va alors assister à une véritable descente aux enfers de ce couple.

J’ai beaucoup aimé le contexte historique de ce livre qui se déroule dans les années folles. De plus l’auteur nous fait voyager entre New York, Long Island, Paris,… et nous fait rencontrer des personnages célèbres tels que Ernest Hemingway ou encore Coco Chanel.

La plume de l’auteur est très agréable, ce qui fait que même si le rythme du livre est assez lent, la lecture reste fluide.

Je vous conseille cette magnifique biographie romancée de Therese Anne Fowler mêlant faits historiques et fiction avec habileté, autour du couple mythique Fitzerald.

Ma note : 17/20

Infos du livre :
Editions Michel Lafon
Nombre de page : 426
Genre : Biographie romancée

4 commentaires:

  1. Je le commence ce soir ou demain. Ton avis me donne confiance. Merci

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu aussi et ça a été une très très bonne découverte !

    RépondreSupprimer