Dernières chroniques en ligne:


http://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/10/vengeance-le-pacte-tome-1-de-jenny-han.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/10/big-easy-de-ruta-sepetys.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/11/esprit-dhiver-de-laura-kasischke.htmlhttp://bullelitteraire.blogspot.fr/2013/11/une-fille-comme-les-autres-de-jack.html

mardi 15 juillet 2014

Rue du bonheur d'Anna Fredriksson



Résumé:
Mère célibataire, Johanna lutte pour joindre les deux bouts, tandis que son ex-mari, Calle, a refait sa vie loin d’elle. Il a quitté la ville pour s’installer à Stockholm avec sa nouvelle petite amie - la très sophistiquée et cultivée Fanny - et commencer une carrière couronnée de succès. De son côté, Johanna s’inquiète pour ses filles, dont la plus jeune est le souffre-douleur du collège. Pour ne rien arranger, un patient se suicide dans le centre pour toxicomanes dans lequel elle travaille comme aide-soignante, et Calle refuse désormais de lui verser sa pension alimentaire. Un beau jour, Johanna gagne vingt millions de couronnes au loto. Sa vie va alors prendre un tout autre chemin. Anna Fredriksson nous invite Rue du Bonheur et on s’y sent immédiatement comme chez soi. À la manière de Cédric Klapish ou de Katherine Pancol, elle brosse des personnages si réels, si attachants, à notre image tout compte fait, qu’on ressort euphorique et revigoré de ce séjour chez Johanna, Calle et leurs filles.

Mon avis:
Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Denoël, et plus particulièrement Dana, pour la découverte de cette lecture.

Tout d’abord, c’est la magnifique couverture du roman d’Anna Fredriksson qui m’a attirée. Les couleurs rose, jaune, verte sur un ciel azur en font une lecture parfaitement estivale.

A la lecture du résumé j’ai tout de suite eu envie de découvrir cette histoire familiale qui m’a fait penser à la trilogie de K. Pancol dont j’ai beaucoup aimé le premier tome. Toutefois Anna Fredriksson à son propre style et son propre univers et la comparaison entre les auteurs s’arrêtent là.

L’auteur décrit dans Rue du bonheur la dynamique d’une famille moderne recomposée dont l’équilibre va tout à coup être bouleversé lorsque Johanna apprend qu’elle vient de gagner une somme importante au loto. Ce gain va bouleverser le quotidien de cette maman célibataire qui va alors faire des choix dans l’espoir de retrouver le bonheur pour elle et ses deux filles adolescentes : Sara et Agnès.

Le roman est divisé en plusieurs parties donnant l’occasion à l’auteur de faire s’exprimer les différents personnages du roman (Johanna, Calle l’ex-mari, Fanny la nouvelle compagne de Calle). Le lecteur peut ainsi apprendre à connaitre mieux chaque membre de cette famille recomposée.

J’ai particulièrement apprécié le personnage de Johanna, mère de famille solo qui est partagée entre un métier plutôt prenant (elle est aide-soignante dans un centre pour toxicomane) et sa famille. Elle doit faire face à de nombreuses difficultés au quotidien et est prête à tout pour défendre ses filles. En effet, Sara la plus jeune souffre d’être mise à l’écart par ses camarades et est le bouc émissaire de certains d’entre eux. J’ai trouvée Johanna très humaine et plutôt attachante par rapport à son ex-mari Calle, assez égoïste dont la principale préoccupation reste l’argent et sa place dans la société.

Tous ces changements familiaux se déroulent dans le cadre de la capitale suédoise : Stockholm dont j’ai beaucoup apprécié la découverte. 

L’écriture de l’auteur est agréable, fluide. Les situations et les personnages sont bien décrits, avec  beaucoup de justesse. De plus, les chapitres assez courts rythment particulièrement bien l’histoire.

En résumé, j’ai vraiment aimé cette lecture divertissante et touchante. C’est grâce à ce livre que j’ai découvert Anna Fredriksson et je suivrai avec intérêt ces prochaines publications.

Ma note : 15/20

Infos du livre:
Editions Denoël
Sortie en Mai 2014
Nombre de pages : 432
Genre contemporain

1 commentaire:

  1. Je vois que toi aussi tu as flash sur cette magnifique couverture …une tentation pour moi !
    Belles lectures

    RépondreSupprimer